Share

Evaluation de la disponibilité des personnels qualifiés en santé maternelle et néonatale à Madagascar

Journal Article
(Published October, 2015)
Andriantsimierty, S. (Author),
Rakotovao, JP (Author),
Rakomomanga, R. (Author),
Razafimendimby, E. (Author),
Andriamiharisoa, H. (Author),
Razakariasy, M. (Author),
Favero, R. (Author),
Bazant, E. (Author),
Gomez, P. (Author),
Dao, Blami (Author)
0 votes
0 comments
231 views
The cross-sectional survey used and adapted the SARA tool (Service Availability and Readiness Assessment) of WHO in the 52 public health facilities, in 15 of the 22 regions of Madagascar. The data was collected on tablets with CommCare ODK© software and analyzed by level of health facilities with SPSS20.0. There is no general practitioner in 14% of the reference hospitals and 22% of primary health centers. The median number of obstetrician-gynecologist in hospitals that can do caesarean sections is 1. Only 20% of the 15 regions surveyed have a high proportion of qualified personnel (> 80%) in maternal and neonatal health in public health facilities. To achieve a tangible reduction of maternal and neonatal mortality, the human resource capacity and availability must be strengthened to provide maternal and neonatal services in public health facilities. L’enquête transversale a utilisé et adapté l’outil SARA (Service Availability and Readiness Assessment) de l’Organisation Mondiale de la Santé dans les 52 établissements sanitaires publics, dans 15 des 22 régions de Madagascar. Les données ont été collectées sur tablette avec le logiciel CommCare ODK© et analysées par niveau des établissements sanitaires avec le SPSS20.0. Le médecin généraliste est absent dans 14%des hôpitaux de référence et 22% des centres de santé primaire. Le nombre médian de gynécologue obstétricien dans les hôpitaux pour pratiquer les opérations césariennes est de 1. Seulement 20% des 15 régions enquêtées ont une proportion élevée (> 80%) de personnels qualifiés en santé maternelle et néonatale dans les établissements sanitaires publics. Dans l’optique d’une réduction tangible des mortalités maternelles et néonatales, l’on devrait renforcer la capacité de de ressources humaines et leur disponibilité pour offrir les services de santé maternelle et néonatale dans les établissements sanitaires publics.

Downloads for this Resource

Citation: 
Andriantsimierty S, Rakotovao JP, Rakomomanga R, Razafimendimby E, Andriamiharisoa H, Razakariasy M, Favero R and Bazant E. Skilled providers in maternal and newborn health services in Madagascar. African Evaluation Journal. FY 16. Vol. 3, No. 2 (2015).